Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

L’attaque par un sanglier est souvent associée à des plaies de l’abdomen ou des perforations de la cage thoracique.

S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »). S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Des blessures provoquées par un sanglier doivent toujours être considérés comme une urgence vétérinaire vraie.

La vie du chien est potentiellement en danger. Il faut se méfier des petites plaies en surface parce qu’il y a souvent des lésions gravissimes en profondeur. Des hémorragies internes sont possibles. Les plaies sont souvent très souillées et le risque infectieux est important.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Séance de chasse, promenade en forêt

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, une consultation sans délai dans un service d’urgence s’impose. Il faudra recourir de façon quasi obligatoire à une anesthésie après réanimation du chien (perfusions, oxygène, …), réaliser des examens poussés si besoin (radiographies, échographie, exploration chirurgicale des plaies du chien,…)

 

HOSPITALISATION

Toujours nécessaire

 

Mon chien s'est fait attaquer par un sanglier
Traumatisme abdominal chez un chien attaqué par un sanglier. Le choc sur le ventre a provoqué une rupture des voies urinaires. Sur cette radiographie, la vessie n’est plus visualisée et l’urine se répand dans l’abdomen (uropéritoine) (traces blanches soulignées par les flèches). C’est une urgence vétérinaire vraie.

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien a un épillet

    Brutalement, à son retour de promenade, votre chien éternue, se frotte le nez, l’œil ou l’oreille, secoue sa tête, boite, se lèche la patte, … Il est peut être victime d’un épillet !

    De par leur structure, lorsqu’ils sont secs, les épillets ont tendance à s’accrocher dans les poils et à toujours progresser vers l’avant. Ils peuvent rentrer dans divers orifices (oreilles, narines,…) ou même traverser la peau et entamer une migration dans l’organisme pouvant ainsi être responsables d’abcès, de pleurésie, de fistules, …

  • • Mon chien a été piqué par des méduses

    Il existe de nombreuses espèces de méduses. En France, elles sont peu dangereuses mais certaines peuvent être responsables d’une envenimation chez le chien.

    Les tentacules des méduses sont recouverts de cellules urticantes sécrétant du venin. Lors d’un contact le venin est libéré.

  • • Mon chien s’est fait mordre

    Votre chien vient de se faire mordre par un congénère lors d’une bagarre ou d’une agression. Les lésions consécutives aux morsures sont le plus fréquemment des plaies dont il convient de déterminer la localisation et l’importance.

    Les morsures sont souvent douloureuses et votre chien a subi un stress. Alors, faites attention de ne pas vous faire mordre ou griffer en le manipulant, même s’il est très gentil.

    Les lésions consécutives à une morsure peuvent constituer une urgence vraie ou relative selon leur localisation et leur importance.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00