Mon chien a une plaie


CONDUITE A TENIR EN URGENCE 

Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux à bouts ronds, désinfectez avec un antiseptique et recouvrez d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur ou une douleur anormale est présente ou apparait montrez votre chien au service d’urgences vétérinaires.

En cas de plaie importante, très souillée, profonde, … ou de morsure, il y a un risque important d’infection. L’animal doit alors être examiné par un vétérinaire dans les meilleurs délais. Plus il y a de temps entre la blessure et la mise en place de soins appropriés, plus le risque d’infection augmente.

Il est généralement admis que la prise en charge doit se faire dans les 6 heures pour limiter la gravité des infections secondaires.

 

GRAVITÉ 

Une plaie est une urgence vétérinaire vraie ou relative selon l’importance, la localisation et la nature. L’origine de la plaie est importante à prendre en compte. En effet, si elle est consécutive à un traumatisme grave, d’autres lésions (fracture, atteinte d’organes thoraciques ou abdominaux), un état de choc, … sont possibles et une consultation vétérinaire d’urgence est alors essentielle.

Si la plaie dépasse 1 cm de long, il peut être nécessaire de mettre des points de suture. Pour une bonne cicatrisation, il est souhaitable de recoudre rapidement.

Toute plaie pénétrante (couteau, arme à feu, …) doit faire craindre des lésions sous-jacentes, parfois très graves.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES 

Traumatismes, bagarres (risque important d’infection), accidents de la voie publique, fugue

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, s’il s’agit d’une petite plaie sans risque de lésion interne, … et si vous ne voulez pas vous déplacer, le recours à une visite vétérinaire à domicile est une option possible via le recours à un service spécifique pouvant se déplacer.

Une consultation dans un service d’urgence reste l’option la plus sûre. Elle est à privilégier si la plaie est étendue, profonde ou très souillée, mais également si la plaie est consécutive à un grave traumatisme, associée à une fracture, … ou si votre chien a beaucoup saigné. Si un examen chirurgical de la plaie est nécessaire, si une anesthésie générale doit être pratiquée, … une surveillance adaptée est nécessaire. Dans l’intérêt de votre animal, l’hospitalisation est alors l’option à privilégier.

 

HOSPITALISATION 

Nécessaire pour les cas graves, les plaies pénétrantes, les plaies associées à une fracture, … (une anesthésie est généralement nécessaire)

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier

    S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »).

    S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

    Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

    L’observation du contenu rejeté est important pour estimer la gravité et orienter ultérieurement le vétérinaire : aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres, sang (on parle d’hématémèse) rouge vif ou marron lorsqu’il est en partie digéré, morceaux de corps étranger, de plantes, …

  • • Intoxication par le xylitol chez le chien (chewing-gum)

    Le xylitol (E967) est un édulcorant extrait de l’écorce de bouleau. Il est utilisé comme substitut du saccharose dans divers produits et aliments.

    L’intoxication au xylitol chez le chien se produit par une consommation excessive d’aliments contenant la molécule : chewing-gum, chocolat…

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00