Mon chat saigne


CONDUITE A TENIR EN URGENCE :

Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chat au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

En cas de saignement artériel, faire une compression au-dessus de la plaie (racine du membre par exemple) pour ralentir le saignement et amener d’urgence le chat en consultation.

Pour les saignements veineux, la compression se fait au niveau de la plaie, avec une compresse ou linge propre et si besoin un pansement compressif. Mais attention à ne pas faire un garrot trop serré et pendant trop longtemps. Les conséquences pourraient être très graves.

Mon chat saigne
Urgence vétérinaire. Après une fugue, le chat rentre avec un saignement au niveau de la bouche et du nez. Les radiographies des poumons ont permis d’identifier une hémorragie pulmonaire post-traumatique et de mettre en œuvre une réanimation médicale adaptée.

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES :

Traumatismes, intoxications (en particulier par les raticides qui contiennent souvent des anticoagulants), maladies diverses (hémophilie et maladies de la coagulation, certains cancers, …)

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est la solution la plus conseillée. C’est en particulier le cas pour les chatons, les chats âgés, malades, sous anticoagulants ou sous aspirine.

Une visite vétérinaire à domicile est à limiter aux cas de petits saignements superficiels et ne provenant pas d’un orifice naturel. Elle est même déconseillée si l’on craint un saignement artériel ou si la perte de sang est abondante. Dans de telles situations, le facteur temps-plateau technique est souvent essentiel.

 

HOSPITALISATION :

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves. Selon la situation, des analyses sanguines permettront d’évaluer l’importance de l’anémie, de mettre en place des perfusions adaptées, voire une transfusion sanguine.v

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le houx chez le chat

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chat résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année.

  • • La toux chez le chat
  • • Mon chat a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chat ne mange plus

    Il est utile de savoir depuis quand votre chat ne mange plus. En cas d’ingestion de produits toxiques ou de médicaments, il faut amener les substances en cause à la consultation d’urgence. Il faudra aussi pouvoir signaler les antécédents médicaux éventuels et les traitements en cours.

    Urgence vétérinaire relative selon la nature, l’état général du chat, son âge, la cause supposée. Urgence vétérinaire vraie en cas d’abattement marqué, de douleur abdominale ou d’anorexie prolongée (plusieurs jours).

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00