Mon chat saigne


CONDUITE A TENIR EN URGENCE :

Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chat au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

En cas de saignement artériel, faire une compression au-dessus de la plaie (racine du membre par exemple) pour ralentir le saignement et amener d’urgence le chat en consultation.

Pour les saignements veineux, la compression se fait au niveau de la plaie, avec une compresse ou linge propre et si besoin un pansement compressif. Mais attention à ne pas faire un garrot trop serré et pendant trop longtemps. Les conséquences pourraient être très graves.

Mon chat saigne
Urgence vétérinaire. Après une fugue, le chat rentre avec un saignement au niveau de la bouche et du nez. Les radiographies des poumons ont permis d’identifier une hémorragie pulmonaire post-traumatique et de mettre en œuvre une réanimation médicale adaptée.

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES :

Traumatismes, intoxications (en particulier par les raticides qui contiennent souvent des anticoagulants), maladies diverses (hémophilie et maladies de la coagulation, certains cancers, …)

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est la solution la plus conseillée. C’est en particulier le cas pour les chatons, les chats âgés, malades, sous anticoagulants ou sous aspirine.

Une visite vétérinaire à domicile est à limiter aux cas de petits saignements superficiels et ne provenant pas d’un orifice naturel. Elle est même déconseillée si l’on craint un saignement artériel ou si la perte de sang est abondante. Dans de telles situations, le facteur temps-plateau technique est souvent essentiel.

 

HOSPITALISATION :

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves. Selon la situation, des analyses sanguines permettront d’évaluer l’importance de l’anémie, de mettre en place des perfusions adaptées, voire une transfusion sanguine.v

A VOIR AUSSI


  • • Mon chat a un abcès

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

  • • Intoxication au Gui chez le chat

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chat résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • La toux chez le chat
  • • Mon chat a une peau sur l’œil

    Ce que l’on appelle familièrement « peau sur l’œil » est en fait une procidence de la 3° paupière ou membrane nictitante. Selon les éventuelles modifications associées de l’état général : troubles digestifs, troubles neurologiques, douleur (en particulier douleur oculaire), fièvre, … la procidence de la membrane nictitante peut être un signe clinique en rapport avec une situation urgente, voire très urgente en cas de lésion oculaire.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00