Intoxication par les raticides chez le chat


L’intoxication par les raticides (et souricides) est fréquente, en particulier pour les chat qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

Les appâts sont généralement fait à base de céréales, ce qui les rend appétents pour les chats. L’intoxication résulte généralement de l’ingestion accidentelle d’appâts. L’intoxication du chat par l’ingestion de rats ou de souris intoxiqués est rare et suppose une consommation régulière.

Il existe actuellement deux sortes de produits commercialisés en France, avec des effets très différents :

Mais d’autres produits peuvent être rencontrés comme : la crimidine, le scilliroside.

 

CONDUITE A TENIR EN URGENCE

En cas d’ingestion de raticides, dans la mesure du possible, prendre l’emballage du produit suspecté pour le montrer au vétérinaire. En effet, il existe de très nombreuses sortes de raticides.

Mettre l’animal au calme et à l’obscurité. Le transférer le plus vite possible chez le vétérinaire.

Ne pas faire vomir le chat, surtout si des troubles nerveux sont présents.

Ne pas faire boire de lait.

Intoxication par des raticides
Vomissements d’un animal venant d’ingérer des raticides
Intoxication par des raticidesss
Appât sous forme de grains de blé empoisonnés

GRAVITÉ

C’est une urgence vétérinaire vraie. Le pronostic dépend du produit ingéré, de la dose mais surtout de la rapidité d’intervention. Il est réservé à très réservé.

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

Les symptômes sont très variables selon la nature du toxique :

Le délai d’apparition après l’ingestion est très variable : 30 min pour la crimidine ou l’alpha-chloralose, et jusqu’à 3 semaines pour certains anti-vitamine K

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. En effet, une surveillance vétérinaire prolongée doit être mise en place, un traitement de l’état de choc, des examens complémentaires (radiographies, …) sont nécessaires, …

 

HOSPITALISATION

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves. Selon la situation, des analyses sanguines permettront d’évaluer l’importance de l’anémie, de mettre en place des perfusions adaptées, voire une transfusion sanguine.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le scilliroside chez le chat (ou produits contre les rats : rodenticides ou raticides)

    L’intoxication par le scilliroside chez le chat est fréquente pour ceux qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs.

  • • Intoxication par le laurier rose chez le chat

    Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

    Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois. Les circonstances de l’intoxication sont nombreuses.

    Chez le chat, la dose toxique n’est pas précisément connue mais a priori comparable à la dose toxique chez le chien (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

  • • Intoxication par le lys (lis) chez le chat
  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chat

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. Le chat est plus sensible que le chien, et il s’intoxique avec une dose moindre (chez le chien 1 oignon suffit pour un chien de 10 kg).

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00