Intoxication par l’antigel chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

L’antigel (l’éthylène glycol) se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chats. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal. Dans la mesure du possible, notez l’heure d’ingestion, la quantité absorbée et la composition exacte du produit (prendre l’emballage).

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie. Le pronostic dépend de la dose avalée. Pour un chat de 5 kg, l’ingestion de 7 ml est mortelle.

L’apparition des signes cliniques survient entre 30 minutes et 3 heures et l’intoxication peut évoluer sur une semaine.

Intoxication par l'antigel chez le chat
Antigel utilisé dans les circuits d’eau des moteurs de voiture
Intoxication par l'antigel chez le chat
Chat attiré par le goût sucré de l’antigel (éthylène glycol)
Intoxication par l'antigel chez le chat
Cristaux d’oxalate de calcium dans les urines d’un chat intoxiqué par de l’antigel (ethylene glycol) (photo laboratoire Vebio)

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

Les symptômes dominants sont des vomissements, des troubles nerveux (ébriété, ataxie, convulsions, coma), cardio-respiratoires (œdème pulmonaire, insuffisance cardiaque) et urinaires (insuffisance rénale aiguë avec augmentation de la soif, de la production d’urine et déshydratation).

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. Des examens complémentaires, une réhydratation intensive, l’utilisation d’anticonvulsivants, de molécules spécifiques, … sont nécessaires.

Une surveillance vétérinaire étroite et prolongée doit être mise en place, jusqu’à normalisation de l’état du chien, des paramètres vitaux et biologiques.

 

HOSPITALISATION

Indispensable dans tous les cas. Le pronostic vital est souvent réservé.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le scilliroside chez le chat (ou produits contre les rats : rodenticides ou raticides)

    L’intoxication par le scilliroside chez le chat est fréquente pour ceux qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs.

  • • Intoxication du chat par le glyphosate (herbicide)

    Le glyphosate est un désherbant (herbicide) très utilisé dans l’agriculture et dans les jardins des particuliers. Le glyphosate, biodégradable, est peu dangereux pour l’environnement et le chat. Néanmoins, il peut être à l’origine de certaines intoxications.

  • • Intoxication par la nicotine chez le chat

    Il faut avant tout retirer le toxique de l’environnement du chat et le mettre de côté pour le montrer au vétérinaire.

    On peut administrer du charbon activé pour favoriser l’élimination du toxique, mais en faisant très attention, surtout en cas de vomissements, que le chien ne fasse pas une fausse déglutition. S’il présente des troubles neurologiques, il vaut mieux s’abstenir. Dans tous les cas, ne pas prendre le risque de se faire mordre ou griffer.

  • • Intoxication par le houx chez le chat

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chat résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00