Intoxication du chien par les plantes et médicaments : Digitale et digitaliques


CONDUITE À TENIR EN URGENCE :

La digitale (Digitalis purpurea) est une plante très commune dans certaines régions aux terrains acides (Bretagne, Vosges, …) où elle pousse spontanément dans les champs, les haies… C’est aussi une plante décorative très utilisée dans les jardins.

Certaines substances de la plante sont très utilisées en pharmacie pour traiter des maladies cardiaques.

Si toute la plante est toxique, les feuilles et les graines sont les plus dangereuses.

La digitale peut être responsable d’intoxications chez le chien.

L’intoxication du chien par mâchonnement de la plante ou ingestion de graines est peu fréquente.

Le chien peut aussi s’intoxiquer en ingérant accidentellement des médicaments (Digoxine©, Digitaline©, Hemigoxine©, Digitaline©, Lanoxin©, …) destinés au traitement des humains mais aussi à celui de certains chiens souffrant de maladies cardiaques.

Les médicaments contenant des digitaliques (digoxine, digitaline, …) peuvent être responsables d’intoxications chez le chien.

Enfin, il existe une sensibilité individuelle très variable qui explique que certains chiens particulièrement sensibles aux produits actifs, peuvent présenter des effets secondaires lors de la mise en place d’un traitement à base de digitaliques. C’est notamment le cas des chiens ayant une mutation sur le gène MDR1 (encore appelé ABCB1).

Chez le chien, la dose toxique est de 1 mg/kg de digitoxine.

Retirer les morceaux de plantes ou la boite de comprimés de la gueule du chien en veillant à ne pas vous faire mordre.

Faire vomir le chien en prenant toutes les précautions de rigueur et au maximum dans les 15 minutes qui suivent l’ingestion. Ne pas faire vomir un chien qui présente déjà des vomissements.

Administrer (avec précaution pour éviter des fausses routes) du charbon activé.

Prendre la boite de médicament, un échantillon des plantes (feuilles, fleurs ou baies), une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.


GRAVITE :

Urgence vétérinaire vraie. Elle dépend de la dose ingérée, de la taille du chien, de son âge, de son état général. Le pronostic est réservé, le pronostic vital peut être engagé.


PRINCIPAUX SYMPTOMES ET MECANISMES D’ACTION :

La plante contient diverses molécules toxiques, en particulier à action cardiaque (digoxine, digitaline) et d’autres qui présentent une toxicité digestive.

Les signes cliniques surviennent entre 15 minutes et 6 heures après l’ingestion et l’évolution peut durer de 36 heures à 4 ou 5 jours.

Les signes cliniques sont dominés par :

  • Des troubles digestifs : nausées, salivation abondante, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales
  • Des troubles cardiaques et vasculaires : bradycardie, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, hypotension, déshydratation. La mort par arrêt cardiaque est possible.
  • Des troubles nerveux : faiblesse, somnolence ou parfois agitation, plus rarement des convulsions
  • Hypothermie

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service est nécessaire.

HOSPITALISATION :

L’hospitalisation du chien est quasi indispensable pour mettre en place une surveillance cardiaque, un traitement éliminatoire et des traitements symptomatiques adaptés.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le Spathiphyllum chez le chien

    Le Spathiphyllum est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication fréquente chez le chien.

    L’intoxication se produit par mâchonnement de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil ou sur la peau. L’ingestion de plantes non mâchées occasionne peu de signes cliniques graves.

  • • Intoxication par l’antigel chez le chien

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chiens. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chien. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisée comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année.

    Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

  • • Intoxication par le scilliroside chez le chien (ou produits contre les rats : rodenticides ou raticides)

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00