Intoxication du chat par les plantes : le ficus


CONDUITE À TENIR EN URGENCE :

Il existe de très nombreuses espèces de Ficus (Ficus spp). Ces plantes sont très utilisées comme plantes ornementales d’intérieur. La plante contient un liquide blanc laiteux appelé latex, qui est très irritant. Le plus toxique  semble être le Ficus lyrata. Le caoutchouc (Ficus elastica) est également concerné.

De nombreux ficus sont responsables d’intoxication du chat. Ici un Ficus lyrata.

La dose toxique, lors d’ingestion, n’est pas connue chez le chat.

Retirer de la gueule du chat les feuilles ingérées en veillant à ne pas vous faire mordre ou griffer.

Rincer abondamment à l’eau la zone qui a été en contact avec la sève, pour neutraliser son pouvoir irritant.

En cas de contact avec l’œil, rincer abondamment au sérum physiologique (ou, à défaut, avec de l’eau)

En cas d’ingestion, si l’intoxication est très récente (moins de 30 min), faire vomir le chat en prenant toutes les précautions de rigueur.

Prendre un échantillon des plantes, une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.


GRAVITE DE L’INTOXICATION PAR LE FICUS CHEZ LE CHAT :

Urgence vétérinaire vraie ou relative selon la quantité ingérée, l’importance des signes cliniques, la localisation, …

Bien que des cas de mortalité soient décrits, l’évolution est généralement favorable en quelques jours.


PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION :

La toxicité des ficus est due principalement au latex qui contient des molécules très irritantes (euphorbones) pour la peau et les muqueuses.

De nombreux ficus sont responsables d’intoxication du chat. Ici un Ficus benjamina.

En cas d’ingestion, quelques heures après, le chat présente des vomissements, une diarrhée, des irritations buccales et une hypersalivation.

Des tremblements musculaires sont également possibles.

Chez le chat, l’intoxication peut entrainer un œdème de la face et une atteinte rénale.

En cas de contact cutané, on observe des lésions locales d’œdème et d’érythème.

En cas de contact du latex avec les yeux, on observe un épiphora, une conjonctivite, voire une atteinte de la cornée.


QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est conseillée en fonction de l’importance des signes cliniques.

HOSPITALISATION :

Chez le chat, elle peut être nécessaire pour les cas les plus graves, en cas d’atteinte rénale…

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par les huiles essentielles chez le chat
  • • Intoxication par le Dieffenbachia chez le chat

    Le Dieffenbachia est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication très fréquente chez le chat.

    L’intoxication se produit par mâchonnement ou ingestion de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil.

  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Intoxication du chat par le glyphosate (herbicide)

    Le glyphosate est un désherbant (herbicide) très utilisé dans l’agriculture et dans les jardins des particuliers. Le glyphosate, biodégradable, est peu dangereux pour l’environnement et le chat. Néanmoins, il peut être à l’origine de certaines intoxications.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00