Intoxication au Paraquat chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Le paraquat est herbicide interdit en Europe depuis 2007. Certains stocks peuvent encore exister dans des remises, exploitations agricoles, … Le paraquat se présente habituellement sous forme d’une solution liquide à laquelle sont généralement ajoutés un émétique et un colorant marron. Les principaux noms commerciaux sont : Gramoxone ®, Giror ®, Illico ®, Reglex ®, Reglone ®, Speeder ®, Suzaxone ®, Tradiaquat ®, Totacol ® .

Le paraquat a un effet caustique et provoque une fibrose pulmonaire et une atteinte polyviscérale (foie, cœur, reins).

Les premiers signes cliniques surviennent généralement moins d’une heure après l’ingestion.

 

PREMIERS GESTES

Vous pouvez administrer tout de suite après l’ingestion un adsorbant digestif de type montmorillonite, smectite ou charbon activé.
Dans la mesure du possible, notez l’heure d’ingestion, la quantité absorbée et la composition exacte du produit (prendre l’emballage).
Rendez-vous rapidement chez le vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie
Le pronostic est généralement très réservé.
La dose létale moyenne pour le chat est d’environ 50 mg/kg

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

L’intoxication peut évoluer selon deux modes principaux :

  • Une forme aiguë évoluant en 24 heures. Elle est dominée par des signes digestifs : hypersalivation, douleur dans la bouche provoquée par une nécrose des tissus, douleur dans le ventre, vomissements, diarrhée. Si la quantité absorbée est importante, des troubles nerveux, cardiaques, rénaux et hépatiques peuvent survenir et entrainer la mort en 24 à 72 heures.
  • Une forme subaiguë, si la quantité absorbée est moindre.  L’évolution se fait sur environ 3 semaines. Après les premiers signes, une rémission temporaire s’installe mais des troubles respiratoires (dyspnée, toux, cyanose) apparaissent et évoluent vers une insuffisance respiratoire (et parfois rénale) et la mort.

En cas de contact de la peau avec le produit, une nécrose cutanée peut également se produire.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable.

 

HOSPITALISATION

Elle est de règle et doit se faire le plus vite possible. Selon les cas un lavage gastrique peut être décidé. Une réanimation médicale est mise en place.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par les huiles essentielles chez le chat
  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chat

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. Le chat est plus sensible que le chien, et il s’intoxique avec une dose moindre (chez le chien 1 oignon suffit pour un chien de 10 kg).

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

  • • Intoxication par les raticides chez le chat

    L’intoxication par les raticides (et souricides) est fréquente, en particulier pour les chats qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

    Les appâts sont généralement fait à base de céréales, ce qui les rend appétents pour les chat.

  • • Intoxication par le pommier d’amour chez le chat

    Le pommier d’amour est une plante d’appartement très commune. Elle est aussi connue sous le nom de : amomon, cerisier d’amour ou oranger de savetier

    L’intoxication se fait généralement par ingestion des baies (surtout lorsque celles-ci sont vertes). Cependant toutes les parties de l’arbuste sont toxiques (feuilles, tiges et racines).

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00