Intoxication au Gui chez le chat


CONDUITE À TENIR EN URGENCE LORS D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

Les jeunes rameaux, les feuilles et les baies sont toxiques. Chez le chat, l’intoxication résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année. La dose toxique est actuellement inconnue chez le chat, mais, en cas d’ingestion importante, l’intoxication peut être mortelle.

Lors des fêtes de fin d’année, ramasser rapidement les baies ou les branches de gui qui peuvent tomber sur le sol.

En cas d’ingestion, retirer les plantes ou les baies de la gueule du chat en veillant à ne pas vous faire mordre ou griffer. Faire vomir le chat en prenant toutes les précautions de rigueur et au maximum dans l’heure qui suit l’ingestion. Ne pas faire vomir un chat qui présente déjà des vomissements ou des signes nerveux. Administrer du charbon activé (avec précaution pour éviter des fausses routes).

Intoxication au gui chez le chat
Le gui est une plante toxique pour le chat qu'on trouve sur les arbres

Prendre un échantillon des plantes (feuilles, fleurs ou baies), une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.

GRAVITE D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Urgence vétérinaire relative ou vraie. Elle dépend de la dose ingérée, de la taille du chat, de son âge, de son état général. Le pronostic peut être réservé en cas d’ingestion importante. La mort est rare mais peut survenir dans les 24 à 48 heures après l’ingestion.

 

PRINCIPAUX SYMPTOMES ET MECANISMES D’ACTION LORS D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Les baies blanches de la plante contiennent diverses substances toxiques (viscine, viscotoxine, …) qui ont des actions diurétiques, hypotensives et nécrosantes pour les muqueuses. Il n’existe pas d’antidote spécifique.

Les signes cliniques apparaissent quelques heures après l’ingestion. Ils sont dominés par :

  • Des troubles digestifs : hypersalivation, vomissements, diarrhée (parfois hémorragique), douleurs abdominales
  • Des troubles cardio-circulatoires avec hypotension à l’origine d’un état de faiblesse, troubles du rythme cardiaque pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque
  • Des troubles nerveux : mydriase, démarche anormale et troubles de l’équilibre (ataxie), paralysie, convulsions, coma
  • Des troubles généraux : augmentation de la soif et de la production d’urine (polyuro-polydipsie). Procidence de la troisième paupière.
Intoxication au gui chez le chat
Les baies du gui sont responsables d'intoxications chez le chat
Intoxication au gui chez le chat
Les décorations de noël avec du gui sont responsables d'intoxications chez le chat

VETERINAIRE A DOMICILE  OU SERVICE D’URGENCE VÉTÉRINAIRE ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est nécessaire. En effet, une surveillance vétérinaire doit être mise en place ainsi qu’un traitement des vomissements, des perfusions, …

HOSPITALISATION :

L’hospitalisation du chat est quasi indispensable pour mettre en place une surveillance et des traitements adaptés.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication du chat par le glyphosate (herbicide)

    Le glyphosate est un désherbant (herbicide) très utilisé dans l’agriculture et dans les jardins des particuliers. Le glyphosate, biodégradable, est peu dangereux pour l’environnement et le chat. Néanmoins, il peut être à l’origine de certaines intoxications.

  • • Intoxication par l’antigel chez le chat

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chats. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication par le Spathiphyllum chez le chat

    Le Spathiphyllum est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication fréquente chez le chat.

    L’intoxication se produit par mâchonnement de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil ou sur la peau.

  • • Intoxication par la nicotine chez le chat

    Il faut avant tout retirer le toxique de l’environnement du chat et le mettre de côté pour le montrer au vétérinaire.

    On peut administrer du charbon activé pour favoriser l’élimination du toxique, mais en faisant très attention, surtout en cas de vomissements, que le chien ne fasse pas une fausse déglutition. S’il présente des troubles neurologiques, il vaut mieux s’abstenir. Dans tous les cas, ne pas prendre le risque de se faire mordre ou griffer.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00