Troubles du comportement du chien : Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité (HSHA)



Qu’est-ce que le Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité du chien ?

Le syndrome hypersensibilité-hyperactivité (HSHA) du chien est un trouble du développement caractérisé par des manifestations cliniques très productives : le chien contrôle mal ses émotions et ses pulsions, il a du mal à trier les informations qui lui parviennent de son environnement.

Chez l’homme ce trouble est appelé Trouble de Déficit de l’Attention avec Hyperactivité.


Signes cliniques et manifestations comportementales du Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité du chien :

 

  • Signes cliniques chez le chiot :

Les chiots mordillent fréquemment, sont difficiles à stopper, peuvent faire mal et ont des difficultés à se calmer lorsqu’ils sont excités, notamment lorsqu’ils jouent.

Ils n’arrivent pas à s’arrêter lorsqu’ils ont commencé une activité, sauf si une nouvelle activité est proposée.

Cela peut se traduire :

  • Par des chiots qui engloutissent plus qu’ils ne mangent et donnent l’impression de ne jamais être rassasiés.
  • Dans le jeu, ces chiots sont inépuisables mais peuvent être brutaux et avoir du mal à respecter les règles du jeu, surtout si cela implique de patienter ou de rendre un objet.
  • Les chiots peuvent passer du temps à jouer seuls en s’auto-stimulant.
  • Ils ont des difficultés à se reposer tant qu’il y a de l’activité autour d’eux, cela pouvant aller jusqu’à de réelles hyposomnies.
  • Ces chiots font souvent beaucoup de « bêtises » : mâchonnements des objets de la maison, jouets, laisse, meubles, plantes du jardin, destructions, ingestions d’objets non alimentaires.

En grandissant et notamment à la puberté, les signes peuvent évoluer avec apparition d’agressions sur les humains (suite à des punitions administrées pour essayer de contenir leur agitation) ou sur les autres chiens (qui n’acceptent plus la brutalité de ces « bulldozers malpolis »)

Dans les cours d’éducation canine, ces chiens peuvent être :

  • Pour certains, de mauvais élèves : dissipés, excités, agités, ayant du mal à attendre, parfois brutaux avec les congénères)
  • Pour d’autres, des champions de l’éducation : motivation infinie, notamment dans les contextes de chiens de travail ou de compétition de haut niveau. En effet, ce handicap que peut représenter leur manque de concentration ou leur agitation, peut logiquement devenir un atout lorsqu’il est canalisé.

Motifs de consultation lors de Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité du chien :

Les propriétaires de chiens souffrant de syndrome hypersensibilité-hyperactivité ont souvent l’impression d’avoir « tout essayé ». Pourtant, il leur est souvent reproché d’être des maitres « trop laxistes », ou qui ne sortent pas assez leur animal.

Les demandes concernent surtout les destructions, la désobéissance, les ingestions d’objets, la brutalité, l’agressivité, l‘agitation.


Comment explique-t-on le développement d’un Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien ?

Comme dans tous les troubles du développement, un support génétique est fortement suspecté.

Au-delà des races qui peuvent toutes être concernées, certaines lignées (notamment compétition de haut niveau et chien de travail) ont sans doute sélectionné des chiens prédisposés à développer ce syndrome.

A cela, il faut ajouter des conditions de développement qui vont favoriser l’émergence d’un syndrome hypersensibilité-hyperactivité : séparation précoce de la mère, mère débordée par un trop grand nombre de chiots, mère peu expérimentée, absence de chiens adultes dans l’environnement direct du chiot pour lui apprendre les règles de communication et les auto-contrôles.

Outre cela, lors de la mise en place du filtre sensoriel, si le chiot se trouve en milieu hypostimulant, il va constituer une base de données trop pauvre, qui va le conduire à réagir à toute variation même minime de son environnement de façon exagérée (comme sauter et aboyer 5 minutes sur un papillon, les oiseaux ou un brin d’herbe).

Aujourd’hui les scientifiques considèrent que le dysfonctionnement responsable du syndrome hypersensibilité-hyperactivité se trouve dans certaines zones du cerveau (cortex préfrontal) qui ne se développent pas comme chez les individus normaux. (Hoogman, 2017)


Comment confirmer le diagnostic de Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien ?

Le diagnostic du syndrome hypersensibilité-hyperactivité du chien répond à des critères très précis, recherchés dans le cadre d’une consultation spécialisée de comportement.

Il faut notamment distinguer les chiens normaux dont l’activité physique serait insuffisante, des chiens réellement atteints du syndrome hypersensibilité-hyperactivité.

Des degrés de gravité différents existent, qui vont donner lieu à une symptomatologie plus ou moins envahissante, se traduisant par une atteinte partielle ou au contraire généralisée à tous les comportements.


Traitement du Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité du chien :

Le traitement du Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité du chien repose sur :

  • Un traitement médical

Le traitement médical a pour but de rendre au chien souffrant d’un syndrome hypersensibilité-hyperactivité un niveau de contrôle sur ses comportements suffisant pour réaliser les apprentissages. Il va redonner un système de « freinage ».

Grace à cette médication, le chien est capable – au bout de plusieurs semaines – de mieux se maîtriser et d’être plus à l’écoute de son maître, ce qu’il était incapable de faire jusqu’alors.

 

  • Un traitement comportemental

Le traitement comportemental va être élaboré en fonction des symptômes du chien. Les exercices prescrits vont viser à redonner des auto-contrôles à l’animal. Bon nombre de ces exercices ont été déjà travaillé par les propriétaires mais sans succès à cause de l’incapacité du cerveau de leur chien à les réaliser.

Le chien va apprendre à attendre, à se calmer plus rapidement, à ne plus tirer en laisse, à être moins brutal, à répondre aux ordres sans qu’on ait à hurler ou se fâcher.


Pronostic du Syndrome Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien :

Le pronostic est meilleur lorsque le syndrome hypersensibilité-hyperactivité est traité précocement, comme pour tous les troubles du développement. Il dépend aussi de l’intensité des symptômes, ainsi que de l’implication des maitres dans la thérapie comportementale.

La guérison totale est illusoire. Mais l’atteinte d’un équilibre est presque toujours possible (absence de destructions, promenades possibles et agréables, brutalité nettement diminuée) en gardant comme fil directeur de contenir l’agitation handicapante pour profiter des qualités de motivation exceptionnelles de ces chiens hors du commun.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Glossaire