Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS) du chien




Qu’est-ce que le Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS) du chien ?

Le Syndrome Chinois est également appelé Syndrome de Musladin-Lueke (ou MLS).

C’est une maladie héréditaire peu fréquente mais décrite en Europe. Elle est due à une altération du développement et de la structure des tissus conjonctifs, provoquant notamment des troubles de la croissance et de la peau.

Chez le Beagle, une mutation (c.660C>T) sur le gène ADAMTSL2 a été identifiée.

La transmission se fait selon un mode autosomique et récessif.


 Prédispositions raciales au Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS)

La maladie n’est actuellement décrite que chez le Beagle.

Syndrome chinois chez le Beagle. A : chien normal et chien atteint. B : Pli sur l’oreille (flèche), aspect des yeux, raideur des membres. C : position anormale de l’extrémité des pattes avant. (D’après Bader 2010)

Signes cliniques du Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS)

Les premiers symptômes se manifestent à 2 ou 3 semaines : les chiots sont petits et ont une démarche rigide.

Une fibrose se développe au niveau de la peau qui est raide et épaisse, au niveau des tendons et des muscles. Cette fibrose est responsable de douleurs. La musculature est très développée.

L’extrémité des pattes est plus courte, soit au niveau des seules pattes avant soit au niveau des 4 pattes. Il s’ensuit une démarche sur la pointe des pieds, dite « en danseuse ».

Le cou est plus court, le crâne est plat, les oreilles sont implantées assez haut et avec un pli.

Les yeux sont inclinés et étroits.


Comment confirmer le diagnostic de Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS)

L’âge, la race et les signes cliniques permettent d’émettre un diagnostic de suspicion.

Il existe un test génétique de dépistage.


Traitement du Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS)

Il n’existe pas de traitement


Pronostic du Syndrome chinois ou Syndrome de Musladin-Lueke (MLS)

Les signes cliniques s’aggravent en général jusqu’à l’âge de 1 an puis ont tendance à se stabiliser et la longévité est alors le plus souvent normale.

Les chiens atteints ne doivent pas être mis à la reproduction.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Glossaire