Myopathie héréditaire du Dogue allemand



Qu’est-ce que la myopathie héréditaire du Dogue allemand ?

La myopathie héréditaire du Dogue allemand était autrefois appelée Myopathie à axes centraux.

C’est une maladie musculaire, héréditaire et rare du jeune Dogue Allemand. Elle se transmet sur un mode autosomique et récessif. Elle est la conséquence d’une mutation (substitution d’un AG vers un GG au niveau de l’exon 11, au niveau du Gène BIN1 porté par le chromosome 19, codant pour la protéine appelée amphiphysine 2).


Prédispositions raciales à la myopathie héréditaire du Dogue allemand

La maladie est décrite chez le Dogue allemand fauve et bringé.

Une forme particulière de myocardiopathie est décrite chez le Dogue allemand fauve ou bringé (D’après Lujan Feliu-Pascual)

Signes cliniques de la myopathie héréditaire du Dogue allemand

Les signes cliniques de la myopathie héréditaire du Dogue allemand se manifestent sur des chiens de 6 mois à 3 ans , le plus souvent vers l’âge de 7 mois. Ils sont généralement plus petits que les autres chiots de la portée.

Les principaux signes cliniques sont une intolérance à l’effort, une faiblesse et des tremblements musculaires, associés à une diminution de la masse musculaire. Ces symptômes augmentent avec l’effort.

La démarche est raide et souvent, les deux postérieurs se déplacent en même temps.

Parfois, lors d’un effort, le chien peut tomber et mettre du temps à récupérer.

Les signes cliniques s’aggravent avec le temps.


Comment confirmer le diagnostic de la myopathie héréditaire du Dogue allemand

Le diagnostic de suspicion repose sur les commémoratifs, l’âge, la race et les signes cliniques.

Au niveau des analyses sanguines, le taux de CK est augmenté et la protéinémie légèrement diminuée.

Des anomalies de l’EMG sont présentes telles que des activités spontanées de dénervation.

Le diagnostic de certitude suppose une biopsie musculaire ou la réalisation d’un test génétique spécifique.


Traitement de la myopathie héréditaire du Dogue allemand

Il n’existe pas de traitement spécifique pour cette maladie.


Pronostic de la myopathie héréditaire du Dogue allemand

Le pronostic est le plus souvent mauvais, les signes cliniques s’aggravant dans les mois qui suivent le diagnostic et conduisant souvent à l’euthanasie. Occasionnellement, certains chiots peuvent présenter une forme moins grave et atteindre l’âge adulte avec une qualité de vie relativement acceptable.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Glossaire