Maladie du Dobermann dansant



Qu’est-ce que la maladie du Dobermann dansant ?

Le nom de cette affection « Dancing Dobermann Disease » (ou DDD), provient des mouvements de piétinement des pattes postérieures lorsque le chien est debout à l’arrêt.

Cette maladie est encore très mal connue. L’origine pourrait être musculaire (myopathie), nerveuse (neuropathie) ou mixte (neuro-musculaire).

Elle concerne essentiellement certains muscles des membres postérieurs (muscles gastrocnémiens).

Dans la maladie du Dobermann dansant, les muscles gastrocnémiens sont concernés.

On suspecte une origine héréditaire avec une possible transmission selon un mode autosomique et récessif. L’étude d’un certain nombre de pedigrees a permis de remonter à un ancêtre commun (chien mâle aux USA dans les années 1940).


Prédispositions raciales à la maladie du Dobermann dansant

La maladie n’a actuellement été décrite que chez le Dobermann.

Maladie du Dobermann dansant (D’après Coates and O’Brien 2004).

Signes cliniques de la maladie du Dobermann dansant

L’âge d’apparition des premiers signes cliniques est très variable, des cas étant décrits entre 6 mois et 7 ans. Ils commencent le plus souvent par des mouvements de flexion-extension d’une patte arrière lorsque le chien est debout et à l’arrêt. En quelques mois, le deuxième postérieur est atteint. Ces mouvements donnent le sentiment que le chien danse.

Les chiens se tiennent le plus souvent assis.

Aucun signe de douleur ou de boiterie n’est identifié lors de l’examen clinique.

La maladie évolue sur plusieurs années. Des troubles de la proprioception, une paraparésie et une atrophie des muscles des membres (amyotrophie), en particulier des gastrocnémiens apparaissent. Des cas de tétraparésie sont décrits.


Comment confirmer le diagnostic de la maladie du Dobermann dansant

La race du chien et les signes cliniques sont évocateurs mais de nombreuses autres affections nerveuses, musculaires ou neuro-musculaires doivent être éliminées, généralement à l’occasion d’une consultation spécialisée de neurologie.

L’examen électromyographique (EMG) est modifié.

Les biopsies des muscles gastrocnémiens mettent en évidence des lésions neuro-musculaires non spécifiques.


Traitement de la maladie du Dobermann dansant

Il n’existe pas actuellement de traitement spécifique pour cette maladie.


Pronostic de la maladie du Dobermann dansant

Compte tenu de l’évolution lente et de l’absence de douleur, la qualité de vie des chiens atteints est généralement satisfaisante.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Glossaire